Les GENERATIONS EXPLOSIVES ®

www.generations-explosives.com

Copyright  2010 © Tous droits réservés. Création et photos Serif  et llKehl  Cultures   

Conditions d’utilisation

Commentaires Suite P 5  > <

Etylofil - 15.06.11 - Alors les beloux on se frotte le nombril en tapant sur les vieux. Faites sonner la fin de partie ou ça va aller mal.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Juditte - 15.0.11 - Nous avons démarré un forum sur le sujet sur notre réseau familles. Je vous tiens au courant pour y participer. Les membres sont très intéressés.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Ibrahimoc - 15.06.11 - Je suis les commentaires à distance. J’interviendrai plus tard pour vous dire comment les immigrés en général sont inquiétés en permanence par les soixante-huitards. Ces gens sont vraiment bizarres.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Chacchac - 15.06.11 - Je n’ai pas lu le livre comme la plupart d’entre vous. Pour moi le caractère sociétal m’importait peu. Je n’ai pas été déçue. Je reste, après lecture, sur mon idée de départ. Je ne transpose pas à la société entière, j’ai d’autres préoccupations plus importantes.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Kanapepe - 15.06.11 - Tout d’abord super la couverture même si je ne l’ai pas encore touchée. Pour le contenu je me suis régalée mais je trouve le tout trop court, trop conçis. Je suis habituée à la littérature française descriptive, à raison de deux ouvrages par semaine. Actuellement, en effet, les Français sont à la traîne, c’est difficile de trouver quelque chose de bon.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Apartemoi - 16.06.11 - Soyons clair : je n’ai pas lu et je ne lirai pas. Je ne lis jamais de littérature, ça me gonfle. Mais je m’intéresse au sujet à l’initiative de l’auteur, aux débats qui vont se créer. Et puis de temps en temps je viendrai sans la discussion. Pour le moment celle-ci n’est pas vraiment installée.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Doidefee 16.06.11 - Mon papa est comme dans le bouquin. C’est un Jacques en puissance. Nous n’avons pratiquement pas de relation. Il est dans son monde, continue à faire 68 et met la pagaille partout où il passe. Il jubile de tout ce qu’il casse ou froisse. Son truc, ces temps-ci c’est la campagne présidentielle : ça l’excite. Tout ça pour rien : il ne vote jamais. Et j’ai rencontré des potes à lui qui sont comme lui. Je ne souhaite ça à personne.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Bolenplus - 16.06.11 - J’aimerai bien un livre qui traite de solidarité sans être un prospectus politique à l’approche des élections. Il faudrait arrêter de se taper dessus. Je sens que nous allons dans le mur. Et puis les soixante-huitards on s’en fout c’est du passé.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Faropruno2 - 16.06.11 - Je suis dans la cuisine mais l’aime lire. Je suis tombée sur le livre par hasard dans le site Numilog. Le sujet m’a plu. Le texte moins. J’aime bien rêvé quand je lis. Là c’est du reportage journalistique. Par contre le fait d’en parler après sur le net je trouve ça génial. C’est la première fois que l’occasion se présente.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Loiso - 16.06.11 - Du vent. Du vent. Du vent. Cui, cui, cui, cui. C’est encore l’oiseau.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Captenbleu - 17.06.11 - Ce que je n’arrive à comprendre : donc quand on n’est pas d’une génération 68, on échappe à la connerie ! Parce qu’à quelques années près on peut ne pas être con ? C’est un véritable sujet de thèse. Psy ou pas psy ?

_____________________________________________________________________________________________________________________

Routenfer - 17.06.11 - Je viens de finir l’ouvrage. Ma sentence : pas assez méchant. Un tel thème devait être guidé par la méchanceté. Un truc à la Guillon. On dirait que l’auteur n’ose pas. C’est une marque de l’époque : si vous osez on vous tape dessus.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Barbenstoc 17.06.11 - J’ai envie de faire le Chabal et de donner des claques à tout le monde. J’ai bien compris les propos de l’auteur quand au rôle des soixante-huitards. Mais de là à polluer l’atmosphère en généralisant le propos...

_____________________________________________________________________________________________________________________

Grigriblan - 17.06.11 - Ne connaissant pas l’auteur je suis allé voir ses sites d’art et d’écriture. C’est quelqu’un de pointu, qui cadre l ‘objectf, qui pisse droit et qui ne fait pas dans le détail. Ceci explique cela.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Lautroiso - 17.06.11 - Moi aussi j’sais faire : cui, cui; cui; cui; cui; cui .

_____________________________________________________________________________________________________________________

Atomiseley 17.06.11 - On m’a fait lire le chapitre 4 sur les ados. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Tout le monde sait ça.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Luneva - 18.06.11 - Je suis d’accord avec plusieurs d’entre vous : c’est un super scénar. Et si nous étions en train de servir de test pour la finalisation d’un scénario ?

_____________________________________________________________________________________________________________________

Pieerdor - 18.06.11 - J’ai lu le livre avec délectation, d’autant que je suis d’accord avec son contenu. J’ai vécu plus ou moins toutes les anecdotes dans ma vrai vie. Ce livre est un recueil de la difficulté de notre société à digérer 68. Je le conseille à tous les donneurs de leçons, enseignants en tête, qui ont inventé une société qui n’existe pas.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Cekejeveu - 18.06.11 - Je parle au nom des trentenaires dont fait état le livre. Nous ne sommes pas tous comme ça. Il ne faut pas généraliser et créer des schismes dans la société. Gardez en tête qu’il s’agit d’un roman, d’une fiction.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Prisdeter - 18.06.11 - Je n’ai pas de serre mais ma cave suffit. Maintenant si vous êtes jaloux et jalouses et de ma cave et de ma retraite, allez vous faire voir.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Michlajoie 19.06.11 - Je suis président d’association dans un village du Rhone. Je fais en sorte avec mes collègues bénévoles dd’aider ceux qui sont dans le besoin autre que financier. Je suis très vigileant à tout ce qui vient perturber la solidarité entre les êtres. Je n’aime pas que des raisonnements abîment la solidarité. Vous feriez mieux d’arrêter de causer et de vous occuper de votre prochain.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Ficheverte - 19.06.11 - Attaquez, salissez : il restera toujours quelque chose. Je suis contre la presse, contre les écrits et les oraux qui disent et puis laissent la merde derrière eux. Allez jouer aux boules...

_____________________________________________________________________________________________________________________

Plumedemoi - 19.06.11 - Du bonheur ! C’est encore trop tôt pour en parler. Même si j’entends des choses autour de moi.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Mariclers - 19.06.11 - L’oiseau a raison : allez jouer ! Du vent.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Gueulenzede - 19.06.11 - Alors qu’il ne se passe plus rien, une fois tron au trou, je découvre votre discussion. Je me dis voilà un sujet qu’il est bon et qui va durer. Et on va pas se coltiner l’avocat de mafia pour nous faire la morale. Alors moi aussi je veux jouer. Tout d’abord : oui le contenu du livre peut être étendu à la société française. Arrêtez le non-dit. Il y a bien des fouteurs de merde mais c’est tant mieux parce que ça nous distrait. A plus.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Tendure - 20.06.11 - Ouais il pète le rouge. C’est la première fois que je trouve une telle couleur dans un site sur le net. J’ai cru que c’était pour le PC. J’ai pas eu envie de lire tellement ça m’éblouissait.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Marquepagette - 20.06.11 - On se marre bien à voir la gueule des « autres » quand on parle du livre. Je peux vous dire qu’ils aiment pas du tout. Mais pas du tout.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Sirodetable - 20.06.11 - Mon frère a lu le book et m’en a parlé par le menu. Il est aide-soignant au centre hospitalier. J’interviens pour lui afin de rapporter ses propos. Il confirme tout d’abord l’ambiance de travail à l’hôpital dont parle le livre. Ensuite concernant les générations, il voit passer les malades et à ce titre confirme encore ce qu’il a lu. Il dit qu’il a affaire à des gens différents des autres de par leur méchanceté et leur arrogance. Il dit que tout leur est du. Il utilise maintenant le titre du livre pour qualifier ces gens différents.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Carneidei - 21.06.11 - Bonjour à tous. Je ne suis pas habitué à livrer un commentaire hors forum, mais bon puisque c’est comme ça. Je trouve d’abord très bien que l’auteur donne la parole aux lecteurs. C’est rare et surtout aussi ouvert. Ensuite, sur le livre, je l’ai avalé d’un trait. J’ai adopté l’ebook il y a 2 ans. Cela ne veut pas dire que j’ai abandonné le papier. Mais ma vie quotidienne est telle que le livre numérique me convient. Le livre donc : du miel. Gouleyant, sucré, agréable. Je n’ai pas pris en compte l’aspect sociétal. Je suis un simple lecteur.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Anatolenfer2 - 21.06.11 - Stupide. Cette volonté d’extrapoler un roman à la réalité. Arrêtez de gamberger...

_____________________________________________________________________________________________________________________

Liotipi - 21.06.11 - Soyez francs : ça vous excite de parler d’un texte qui tape sur les autres !

_____________________________________________________________________________________________________________________

Pieydebise - 21.06.11 - J’ai lu les commentaires et attendu un peu pour intervenir. Je pensais trouver 2 camps opposés s’affronter. Or ce n’est pas le cas : chacun voit dans le texte, lu ou pas lu, une occasion de parler de la société d’après son cas personnel. Je ne sais comment va évoluer le débat mais il existe bien.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Fidelere - 21.06.11 - J’ai lu l’ebook à Hong Kong entre 2 vvols. Ca m’a plu. Il y a 10 ans un tel texte serait passé inaperçu. C’est actuel.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Outattac - 21.06.11 - Dès que ça parle de cannabis, j’arrive. C’est vrai qu’on a appris le boulot avec les vieux. J’ai toujours vu de l’herbe sur la table à la maison. C’est pas pour autant qu’on est des drogués. Ca fait partie de notre vie. Et alors ?

_____________________________________________________________________________________________________________________

Chichichi - 21.06.11 - Je sens les 68 à cran. Pourtant personne ne les accuse. Au contraire je trouve l’auteur très indulgent. Il leur donne des excuses. Mon avis c’est qu’ils charrient quand même pas mal à se croire au-dessus de la mêlée. On ne peut pas être tolérant face à un comportement comme ça.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Patdef31 - 22.06.11 - J’allucine. Quest ce quon attent pour dépénaliser ? Chacain fé come il veu. Ten que sa n’emmerde personne.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Tapilotre - 22.06.11 - Je suiçs d’accord avec le titre du livre. Les 3 générations 68 ont déjà explosé depuis longtemps mais à elles 3 elles rendent la société explosive. Il n’y a pas qu’elles à polluer le système mais elles sont la charnière du malaise. Je n’ai pas de solution au problème si ce n’est la prise de conscience qui doit vite se généraliser.



>>